Cap Avenir Concorde

Site officiel de l'Association – www.capavenirconcorde.com

Pose de la 1ère pierre du Musée Aeroscopia

Posted by Association Cap Avenir Concorde sur 15 juin 2011

LA DÉPÊCHE DU MIDI – 17/06/2011 | Cyril Doumergue

Aeroscopia : première pierre pour le Parc de découverte aéronautique


Les élus et responsables d’associations ont posé la première pierre de ce projet estimé à 16 millions d’euros, et qui verra le jour en 2013./Photo DDM, Michel Viala

La première pierre d’Aeroscopia a été posée hier à Blagnac. Ce musée de l’aéronautique ouvrira ses portes en 2013, avec comme vedettes Concorde, Caravelle et Super Guppy.

Concorde et Caravelle, vont enfin avoir le site d’accueil qu’ils méritent. Ce sera sur le lieu de naissance de ces avions mythiques, à Blagnac. Aeroscopia, Parc de découverte aéronautique, ouvrira ses portes fin 2013. Il accueillera, sur 9 000 m2 (avec possibilité d’extension), une cinquantaine d’avions, autour de quatre « vedettes » : un Airbus A300B, un Concorde, un Super Guppy et une Caravelle, qui seront visitables. Des expositions à but pédagogiques, des congrès, des réceptions de galas et des festivals pourront y être organisés également.

15€ l’entrée et 20 emplois créés 

Adossé à l’usine Jean-Luc Lagardère d’assemblage de l’A380, Aeroscopia se démarquera par sa forme courbe et souple, faisant référence au fuselage d’un avion. Un édifice de 24 m de hauteur, dessiné par le cabinet d’architectes toulousains Cardete et Huet, qui sera bien visible et identifiable par les automobilistes empruntant la D902, la « Voie lactée », après l’aéroport.

Aeroscopia partagera un hall commun avec Airbus Visit, le circuit de visite de l’usine de l’A380. Les deux bâtiments seront complémentaires : dans l’un, on explique le processus de fabrication d’un avion, dans l’autre on pourra toucher cet avion ; 150000 personnes ont visité l’usine d’assemblage de l’A380 l’an dernier, et les responsables d’Aeroscopia attendent 75 000 personnes dans leur musée à son lancement. Des échanges d’avions sont même envisagés avec le « grand frère », le musée de l’Air et de l’Espace du Bourget (Seine-Saint-Denis).

Aeroscopia s’inscrira aussi dans un « parcours de l’aéronautique » à l’échelle de l’agglomération, avec la Cité de l’Espace et le futur « Espace mémoire » de Montaudran. Un « pass » comprenant l’entrée sur chaque site est envisagé. Pour Aeroscopia, le tarif plein d’entrée sera d’environ 15 €, et une vingtaine d’emplois seront créés sur site.


Projet de 30 ans

Près de 400 personnes ont assisté hier à la pose de la première pierre d’Aeroscopia, sur le site de Pinot à Blagnac. Ce projet de musée date de 30 ans, et a été porté par des centaines de passionnés d’aéronautique représentant une dizaine d’associations, regroupées dans « Terre d’Envol ». Avec Airbus et la ville de Blagnac, ces passionnés composeront un comité scientifique, en charge du contenu des expositions. Les élus ont aussi répondu présent : dans son discours Bernard Keller, maire de Blagnac, a remercié l’État, la Région, le Département, le Grand Toulouse et Airbus pour leur engagement financier ; Pierre Cohen, président du Grand Toulouse, a estimé que « Toulouse devient un centre mondial de l’aéronautique » ; Nicole Belloubet, vice-présidente du conseil régional a salué ce nouveau site touristique « qui s’inscrit dans la lignée des plus grands, en Midi-Pyrénées ».

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :